Mars 2020

JE NE VOUS

AIME PAS

Un duel théâtral implacable.

Une interprétation remarquable.

SPECTATIF – FRÉDÉRIC PEREZ – 4/03/2020
 
 

Création

Texte de Pierre Notte,
avec la complicité de Marianne Wolfsohn

Mise en scène
Marianne Wolfsohn

Avec
Nathalie Bécue,
Silvie Laguna,
Marianne Wolfsohn

MENTIONS OBLIGATOIRES

Coréalisation : La Reine Blanche – Les Déchargeurs – Théâtre de la Ramée
Coproduction : Comédie de Picardie – scène conventionnée
Avec le soutien de la Région Hauts-de-France, de la Communauté de Communes de la Picardie Verte, de la SPEDIDAM et de l’ADAMI pour la réalisation du teaser. LA SPEDIDAM est une société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées.
Labellisé «Rue du Conservatoire» (Association des élèves et des anciens élèves du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique)

© Photo affiche : Pierre Notte
© Céline Cazorla

Extraits

LA PROGRAMMATRICE. elle fait paroisse
c’est une salle paroissiale
bureau de vote salle de réunion et théâtre aussi
on peut faire du théâtre partout
L’ACTRICE. même dans les théâtres oui
[…]

L’ACTRICE. je vais vous convertir au chocolat de luxe
vous allez voir vous ne pourrez plus vous en passer
vous finirez par me demander de vous en envoyer des boîtes entières par la poste.
LA PROGRAMMATRICE. la poste vous savez c’est très compliqué par ici
L’ACTRICE. ah bon
LA PROGRAMMATRICE. je plaisante
[…]

L’ACTRICE. on ne peut pas être en guerre tout le temps
LA PROGRAMMATRICE. on est en guerre tout le temps mais il y a les trêves

/

Notes d’intentions

« Un espace, deux femmes. L’une est actrice, parisienne. L’autre est programmatrice, en province. On découvre le territoire, la  programmatrice le fait visiter, l’actrice le visite. L’espace, ancien foyer paroissial devenu salle des fêtes, et théâtre à l’occasion.

Les premiers mots, déjà, font mal. Le fossé entre elles se creuse, elles s’y engouffrent… c’est une pièce de guerre qui commence. Elles vont s’y livrer sans merci, il n’y aura pas de quartier. Au centre de leur conflit, « le projet », dont on saura peu de choses.
Qu’importe. Il ne verra jamais le jour, confisqué par ces deux femmes qui savent ce qu’est le théâtre, elles qui le font, elles qui en sont… »

Pierre Notte 

« Mon chemin de comédienne parisienne, puis les années passées sur le terrain du théâtre en milieu rural, près des élus, des responsables de la programmation, des compagnies et des  spectateurs, m’ont conduite à demander à Pierre Notte d’écrire un texte… il a accepté, aussi, que l’on y entende des « paroles données. »

Marianne Wolfsohn

/

REVUE DE PRESSE

 

Nathalie Bécue et Silvie Laguna sont absolument magistrales dans ce dialogue à couteau tiré.
UN FAUTEUIL POUR L’ORCHESTRE – DENIS SANGLARD – 10/03/2020

La pièce vaut par son humour et sa légèreté, défendus avec force par les deux comédiennes.
TOUTE LA CULTURE – JULIA WAHL – 4/03/2020

Un duel théâtral implacable. Une interprétation remarquable.
SPECTATIF – FRÉDÉRIC PEREZ – 4/03/2020

La légèreté affectueuse et pleine d’humour, la compassion et une compréhension de l’intérieur caractérisent l’écriture de Pierre Notte. Cette pièce ne fait pas exception à la règle. Je ne vous aime pas est en réalité une belle déclaration d’amour au théâtre dans son rapport avec le réel.
ARTS CHIPELS – SARAH FRANCK – 07/03/2020

Pierre Notte croque, dans Je ne vous aime pas, le petit monde du théâtre dans une comédie douce-amère des plus réjouissantes. La mise en scène de Marianne Wolfsohn en souligne avec joliesse toutes les couleurs, toutes les tonalités. Épatant ! Même si elle démarre sur la bienséance d’usage, la rencontre entre ces deux femmes que tout oppose, va se transformer en un véritable duel, où chacune expose sa vision du théâtre et du monde en général. C’est succulent, la prose et l’esprit de Pierre Notte font mouche.
L’OEIL D’OLIVIER – MARIE-CÉLINE NIVIÈRE – 06/03/2020

La pièce résonne fortement. Nathalie Bécue est formidable.
SNES EDU – MICHELINE ROUSSELET – 06/03/2020

Une histoire vraie « de terrain », adaptée à la scène avec brio par trois actrices virevoltantes et portée par un texte magistral de l’incontournable Pierre Notte.
A VOIR À LIRE – BRIGITTE CORRIGOU – 07/03/2020

L’écriture de Pierre Notte est sobre, presque sèche, économe de ses mots, resserrant les formules toutes faites de la conversation d’usage et décochant des silences à double-sens. Nathalie Bécue et Silvie Laguna déploient un jeu sans affèteries, sans caoutchouc, ajusté aux mots qui tombent comme des cailloux. Marianne Wolfsohn, qui signe la mise en scène, dit aussi, à trois reprises, des extraits de Paroles données, des récits récoltés auprès d’habitants de la Picardie rurale. Ces incursions touchantes et limpides dans l’humilité la plus sincère et la plus estimable ne rendent que plus mesquins les états d’âme de ces deux femmes investies dans la « Culture », loin de l’agriculture… Mais une vérité supérieure se dégage à voir ces destins croisés: ils ne sont peut-être qu’une seule et même vie, les deux faces d’une existence où le réussi et le raté sont inséparables. N’est-ce pas devant un miroir que l’on dit mieux que partout: « Je ne vous aime pas »?
L’EXPRESS / L’ÉCHARPE ROUGE – CHRISTOPHE BARBIER – 06/03/2020

Un brillant moment de théâtre. Remarquables Nathalie Bécue et Silvie Laguna.
FROGGY’S DELIGHT – NICOLAS ARNSTAM – 06/03/2020

Une belle leçon de tolérance.
COUP DE THÉÂTRE ! – VERONIQUE TRAN VINH – 07/03/202020

Truffée de petits faits vrais et détails, la pièce en dit long sur les incompréhensions et les divisions de la France actuelle.
THÉÂTRE DU BLOG – CHRISTINE FRIEDEL – 07/03/2020